07 mai 2007

sol et zèle

r_serve

En 2006 deux amis nous ont quitté Bartek, l'ours poète; Sabine, l'étoile ronde

La vie continue et se presse contre le ciel bas

On marche en rythme dans des villes mouvantes, des rues crevées, bousculées

Les amours sont partout au creux de nos oreilles. Ils scrutent les pupilles les plus noires et collent aux corps solitaires, la nuit.

Des jours comme les autres avec en plus des fleurs d'hiver

qui se jettent contre le visage des passants à l'aube

disent combien il faudra lutter pour que nos chemins se croisent.

Des clandestins sans yeux et que l'on ne voit plus par peur de l'étrange mimétis

un avenir radieux à l'ombre de leur absence.

"One day I grew up i will be a beautifull woman..."

"Ma fille tu seras dès lors que tu verras les lumières des faubourgs, une enfant de la rue, un joyau défait par les hommes avant même de naître à eux. Exilée pour tous ceux qui souffrent et le coeur qui rompt les étoiles silencieuses tu auras en toi des brûlures qui soigneront les pierres." (Brigitte Fontaine, Chroniques du bonheur)

Posté par lisoa à 19:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur sol et zèle

Nouveau commentaire