07 mai 2007

dingues

el_la

je ne peux pas c 'est.

un chien qui se baigne

nu

une pointe d'aisance

il s'arrête et chie

contraction solitaire

un rayon jaune compati

puis des néons une église en pleins phares

de jeunes écervelés contre mon front

je t'appelle te raconte pour le chien te dit qu'il "n'y a pas un chat"

que je voulais te parler que tu dors déjà

à bientôt

je ne sais plus ce que nos augures nous dessinent

comment nos sourires sont bercés

de larges éclairs décallés qui provoquent la chance

la cherchent pour nous endormir

je m'endors.

inquiète

heureuse de t'avoir connu au moins une fois dans mes démons

tes amis

*

regard faiblis

ils s'affaiissent

ennui

je te réveille

je crie

réveille toi!

je veux un baiser plus long doux rond et vie (oh lent!) que jamais

je me dis

si ce n'est pas là alors comment savoir l'amour

si c'est pas je t'aime n'importe où que ce soit

tu pars me laisse un sourire dans les yeux

je retourne vers ce lieu qui ne te connais pas

pense à ceux qui nous on trouvé heureux

qui se perdaient dans ma jupe, se noyaient dans tes jeux

un amour lâche et vaste une perte à jamais radieuse

Posté par lisoa à 20:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur dingues

Nouveau commentaire